SPORT/Arbitrage féminin à la coupe du monde : Salima Mukansanga, première femme africaine

La Rwandaise Salima Mukansanga, fait partir du trio arbitral féminin désigné par la Commission des arbitres de la Fédération Internationale du Football Association(FIFA) pour le prochain Mondial au Qatar. Les deux autres sont la française Stéphanie Frappart et la Japonaise Yoshimi Yamashita. C’est une première dans l’histoire de l’arbitrage à la coupe du monde de football. Salima Mukansanga continue d’écrire les plus belles pages de l’histoire de l’arbitrage féminin du continent africain. La Rwandaise a été la première femme à arbitrer en Coupe d’Afrique des nations lors de la rencontre Zimbabwe-Guinée (2-1). C’était à l’occasion de la CAN ,2022 au Cameroun .Elle  a été désignée ce  jeudi 19 mai, parmi les 36 arbitres retenus pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, la Fifa sélectionne des femmes arbitres. « Nous sommes ravis de les compter  dans le contingent d’arbitres. Leur désignation est le résultat d’un long processus entamé il y a plusieurs années, qui a commencé par la nomination d’arbitres femmes pour certaines compétitions masculines seniors et de jeunes de la Fifa. Nous souhaitons ainsi démontrer que la qualité de l’arbitrage n’a rien à voir avec le genre. J’espère qu’à l’avenir, la présence d’arbitres femmes lors de compétitions masculines de haut niveau sera considérée comme la règle plutôt que l’exception. Les arbitres retenues méritent de figurer dans la liste pour la Coupe du monde, car elles enchaînent depuis plusieurs années les prestations de haut vol. C’est cela qui compte pour nous ». a indiqué dans un communiqué Pierluigi Collina, le président de la Commission des arbitres

Emi Flo avec Actu Cameroun

leave a reply