AFRIQUE/Cameroun : 5O ans d’unité nationale célébrés

Jour férié au Cameroun ce vendredi 20 mai, pour les 50 ans de son unité nationale. Une unité acquise au terme de plusieurs étapes notamment  le fédéralisme dont elle en est sortie en 1972. Devant la tribune officielle, des militaires et civils ont défilé  pendant une heure et demie. Le format de la cérémonie est réduit, officiellement, pour raisons sanitaires. Ailleurs dans le pays, d’autres célébrations sont prévues. Mais dans les deux régions de l’ancien Cameroun occidental, les actuels Nord-Ouest et Sud-Ouest, des groupes armés imposent dans certaines zones un confinement aux habitants.

Du côté des partis d’opposition représentés à l’Assemblée nationale, Josuah Osih, du Social Democratic Front (SDF), « regrette qu’en dehors du 20 mai, l’unité nationale soit le reste de l’année un concept vide pour le gouvernement » .Cabral Libii, du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), parle lui d’« une unité nationale en crise » et d’« un climat politique délétère ».

Du côté du parti majoritaire, il y a trois jours, le secrétaire général du comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), Jean Nkuete, a appelé les militants à faire ce  vendredi « un défilé de réponse, de persuasion et de dissuasion ».

De source gouvernementale, la crise en cours est « certes une épreuve, mais aussi l’opportunité d’une réinvention de l’État unitaire, hier centralisé, aujourd’hui décentralisé, avec l’apparition des régions sur la scène institutionnelle et la reconnaissance du statut spécial des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

Emi Flo avec Rfi

leave a reply