AFRIQUE/Gestion publique: Macky Sall veut une agence panafricaine de notation de la solvabilité

Le Président sénégalais, Macky Sall, à la tête de l’Union africaine (UA), a manifesté le dimanche 15 mai 2022 le besoin pour l’Afrique d’avoir sa propre agence de notation de la solvabilité. Il l’a fait savoir au cours d’une interview qu’il a accordée à la radio RFM. Selon lui, le système d’évaluation des organisations internationales est « très arbitraire », et rend les emprunts des pays africains sur les marchés mondiaux de la dette plus coûteux. Ces propos du Chef de l’Etat sénégalais interviennent alors que les ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique sont réunis à Dakar, la capitale sénégalaise, pour la 54e session de leur conférence (CoM2022). « Des études montrent qu’au moins 20 % des critères de notation des pays africains sont basés sur des facteurs plus subjectifs, culturels ou linguistiques par exemple, qui n’ont aucun rapport avec les paramètres utilisés pour mesurer la stabilité économique », a-t-il expliqué.

Notons également que le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) a annoncé ce lundi 16 mai, la finalisation d’une « étude sur les implications financières, structurelles et juridiques de la création d’une agence africaine de notation de crédit qui sera soumise à l’examen des ministres des Finances en juin 2022 ». Les évaluations de notation sur la solvabilité des entreprises et des emprunteurs souverains de ces agences de notation influencent grandement les investisseurs et les prêteurs mondiaux et la viabilité de la dette des pays évalués. En février dernier, le MAEP avait dénoncé la note de Moody’s « abaissant la note souveraine à long terme en devises du gouvernement du Ghana de B3 à Caa1 ».

Pour rappel, le secteur de la notation de crédit est actuellement dominé par les agences Fitch Ratings, Moody’s Investors Service et Standard & Poor’s Financial Services.

Source : ecoFin

leave a reply