SIERRA LEONE/Manifestations contre la vie chère: 2 policiers tués

Des manifestations contre la vie chère en Sierra Leone ont tourné ce mercredi 10 août, à l’émeute à Freetown. Deux policiers ont été “frappés à mort par les manifestants” dans l’est de la capitale. A cet effet, Un couvre-feu de 15 h à 7h a été annoncé par le vice-président, qui a confirmé la mort de “Sierra-Léonais innocents, dont des membres des forces de sécurité”. Dans le quartier de Kissy, à l’est de la capitale, de jeunes manifestants ont lancé des pierres et des bâtons sur les forces de sécurité, qui ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes. Ils ont affirmé que les forces de sécurité avaient tiré à balles réelles sur eux. Certains scandaient “Bio doit partir”, en référence au Président Julius Maada Bio, au pouvoir depuis 2018, actuellement au Royaume-Uni en visite privée. Certains manifestants blessés ont été transportés à l’hôpital. La police a également annoncé avoir arrêté des dizaines d’entre eux.
A travers un tweet, le Président Bio a déclaré: “nous avons la responsabilité de protéger chaque citoyen de la Sierra Leone. Ce qui s’est passé aujourd’hui est malheureux et fera l’objet d’une enquête approfondie. J’exhorte tous les Sierra-Léonais à rester calmes”.
Selon une lettre adressée à l’inspecteur général de la police, l’initiative de la manifestation est venue d’un groupe de femmes commerçantes “The Grassroots Women of Salone” qui a convoqué un “rassemblement pacifique” pour “attirer l’attention sur les difficultés économiques et les nombreux problèmes qui affectent les femmes de la Sierra Leone”. Les manifestations ont également eu lieu dans les villes de Makeni et Magburuka, dans le centre du pays.
Emi Flo avec France 24

leave a reply